Béatrice , enseignante en CP, en Essonne

Accueil Forums Confinement Béatrice , enseignante en CP, en Essonne

  • Ce sujet est vide.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #265
    Paradis Bernadette
    Invité

    Avant de partir en confinement, nous avons préparé et photocopié un dossier papier relié avec des spirales contenant tout le travail pour 3 semaines pour les CP.
    Nous avons donné notre mail professionnel à chaque parent afin qu’il puisse nous contacter pour le suivi. Le lundi, j’ai laissé les parents s’organiser, puis à partir de mardi j’ai commencé à les appeler. Ce premier contact m’a permis de m’assurer qu’ils avaient tous eu le dossier et mon mail.
    J’ai mis 15 jours à pouvoir avoir TOUS les parents de mes élèves au téléphone. Certains m’ont dit par la suite qu’ils ne répondaient pas car mon numéro de téléphone était masqué, bien que je laissais des messages à chaque fois. (Je le masque car j’utilise mon téléphone personnel)

    Les coups de fil que je passais la première semaine étaient basés sur la mise en place du travail à la maison. Je pouvais parler avec les élèves pour avoir leur ressenti et leur expliquer des notions s’ils ne comprenaient pas. Plus nous avons avancé dans le confinement, plus les parents se confiaient sur la difficulté de mettre en place le travail et les difficultés du confinement, chaque coup de fil s’allongeait et je devenais autant enseignante avec leur enfant qu’à l’écoute des parents. Certains sont très inquiets de ne pouvoir retrouver du travail, on ressent que c’est très pesant pour eux, presque plus que la scolarité de leur enfant.

    Pour les parents qui n’arrivaient à se connecter je les appelais 2 à 3 fois par semaine pour faire le travail avec leur enfant, certains ont apprécié mais d’autres m’ont dit que ça allait, tout en me remerciant chaleureusement de les appeler aussi régulièrement. (je pense à une famille turque dont seul le papa parle un peu français)

    Nous avons communiqué les numéros de téléphone de psychologue, d’organisme d’aide pour avoir de l’alimentation … aux parents.

    J’avais demandé par mail, après la mise en place des programmes télévisés « nation apprenantes » , que les élèves puissent suivre le cours de leur niveau. J’ai dû accompagner des familles par téléphone pour trouver la bonne chaine télévisée, pour ceux qui ne possédaient pas les chaines françaises, tous les soirs j’envoie le lien de l’émission de la journée afin qu’ils puissent le visualiser.
    Retour pour la vision de l’émission : certains arrivent à la suivre en direct, d’autres le font en replay (ils ne se réveillent pas) d’autres oublient…

    Pour les vacances, je n’ai rien donné comme devoirs, mais je leur ai dit à tous par téléphone je restais à leur disposition par mail, qu’ils ne fallait pas hésiter à m’écrire en cas de besoin. Des familles l’ont fait en début de semaine dernière, depuis plus rien.
    Je fais soutien cette semaine avec 4 élèves au départ. Puis une famille s’est désistée. Je fais soutien avec une classe virtuelle que j’ai testé avec les familles avant pour être sûre que cela fonctionne.
    Donc depuis hier je suis en soutien individuel et collectif en classe virtuelle pendant 1h30 à 2h30 par jour. Les parents apprécient, les élèves sont contents de se retrouver et de pouvoir entendre la voix de leur camarade.
    Normalement je dois faire 6 h de soutien réparti sur 4 jours, ce qui donne 1h30 par jour. Aujourd’hui j’ai une élève qui a oublié de se lever elle est arrivée avec 45 minutes de retard, j’ai repris tout le cours avec elle après celui des autres, j’ai donc dépassé mon quota horaire…

    Pour la rentrée, j’ai préparé un dossier de travail pour 3 semaines, je l’ai envoyé à la mairie de Corbeil qui se charge de les imprimer et de les distribuer dans les boulangeries de quartiers pour que les élèves dont on sait qui n’ont pas accès à internet puissent venir le récupérer et travailler. Pour le moment j’ai tout envoyé, j’attends de voir la suite…

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.