Témoignage de Catherine, enseignante CE2

Accueil Forums Confinement Témoignage de Catherine, enseignante CE2

  • Ce sujet est vide.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #205
    Véronique Fortun
    Admin bbPress

    Voici en quelques mots ce que j’ai mis en place pour garder le lien avec mes élèves de CE2, consciente que c’est plus facile qu’avec des CP ou des CE1

    – J’ai écrit aux enfants via l’adresse mail de leurs parents et n’ai pas utilisé le site One, créé par la mairie de Toulouse, qui a très vite montré des signes de faiblesse et a découragé plus d’un parent après plusieurs vaines tentatives.
    – J’ai fait un emploi du temps à la semaine pour les élèves et donné exclusivement des exercices d’entraînement correspondant à leurs pages de manuels de math et de français, en disant aux enfants qu’ils devaient les faire, comme d’habitude, dans leur cahier du jour. Je leur ai dit que j’enverrai les corrections deux fois par semaine et qu’ils devaient les faire au stylo vert dans leur cahier
    – J’ai téléphoné à chaque famille qui ne m’avait pas répondu pour vérifier que tout le monde avait bien eu mon message et surtout qu’ils avaient pu le lire. J’ai ainsi compris que beaucoup n’avaient pas d’ordinateur et encore moins d’imprimante et qu’ils avaient eu donc du mal à lire mon document, envoyé en pièce jointe, sur leur téléphone. Je leur ai alors envoyé dans le corps du mail.
    -J’ai rassuré les familles sans ordi en disant que je n’enverrai pas de travail via internet et que l’on utiliserait exclusivement les manuels.
    – J’ai donné mon numéro de tel aux mères isolées dont certaines m’ont paru angoissées et j’ai demandé à parler à leur enfant au tel. J’ai dit qu’ils pouvaient m’appeler à tout moment et que s’il leur était difficile de lire mon programme, je pouvais le leur dicter par téléphone.
    -J’ai rassuré les familles en disant que je savais que c’était dur pour elles et qu’elles faisaient leur maximum.
    – Je sais que je prends le risque que certaines familles me reprochent de ne pas avoir envoyé du travail en ligne -notamment des activités de lecture- vu que, elles, elles sont équipées. Ce n’est pas un choix facile d’autant que les médias se font le relais du ministère, comme si tout le monde était équipés d’ordis et d’imprimantes à la maison, et que bon nombre de collègues y ont recours. C’est un peu comme si les profs redoutaient qu’il leur soit reproché de ne pas travailler assez.
    – J’ai par ailleurs reçu ce soir un mail du pôle informatique du rectorat me demandant de recenser quelles étaient les familles non équipées. Je compte y répondre même si sur le fond cela me pose problème.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.